Cloelia Beltramelli construire

CLOELIA BELTRAMELLI : Construire pour longtemps

« Quand nous entreprenons pour nos clients un chantier de rénovation ou de construction, c’est avec cette ambition de construire pour durer »

 

L’Expert 16 h 44

 

Quand vous rencontrez Cloelia, vous savez immédiatement que vous êtes face à une source d’énergie franche, directe et engagée.

Jeune, active, dynamique, Cloelia est élue femme de l’année dans sa région en 2017. Sa personnalité se cache derrière son prénom : de ses origines et de sa culture italienne lui viennent son enthousiasme ainsi que sa capacité à s’engager avec conviction et à assumer pleinement chacune de ses décisions. Ainsi, qu’il s’agisse du développement de son entreprise, de la défense de sa profession ou encore de ses choix artistiques, Cloelia sait doser des positions décalées et une construction patiente et solide de ses projets.

 

 

Cloelia, vous avez l’ambition de construire pour longtemps ? Voilà un concept, rarement mis en avant par les managers. Expliquez-nous ce qu’il signifie pour vous.

Quand nous entreprenons pour nos clients un chantier de rénovation ou de construction, c’est avec cette ambition de construire pour durer afin que le projet soit solide, réussi, et que le client qui nous confie sa maison soit assuré de voir son patrimoine pérennisé pour des dizaines d’années.

La reprise de l’entreprise familiale Beltramelli en 2012, par exemple, poursuit cet objectif : sa pérennisation. Les longues journées passées à suivre les chantiers n’auraient pas de sens sans cette envie de construire pour longtemps.

 

Quand nous recrutons un nouveau collaborateur, c’est aussi avec cette perception du temps et cette notion long terme.

En tant qu’entreprise générale, il faut du  temps pour que cette personne se forme, acquière les différentes facettes du métier et la philosophie de l’entreprise.

Pour qu’ils aient envie de construire une partie de leur carrière avec nous, nous souhaitons que nos compagnons puissent évoluer et se dépasser

 

 

Et comment construit-on dans la durée, pour longtemps ?

 

Mon expérience, c’est qu’il faut s’appuyer sur des fondations solides.

 

Les fondations de mon entreprise sont multiples :

 

– Une entreprise ancrée depuis plus de 60 ans sur son territoire.

– Une vraie volonté de transmission de l’ancien dirigeant, d’accompagnement et d’écoute dans la connaissance de nos clients et de nos marchés.

– Une entrepreneure prête à s’engager dans un univers encore très masculin, forte d’une expérience glanée dans des grands groupes avec notamment avec une expérience en marketing et en qualité.

– Un projet clair et construit : s’appuyer sur l’histoire de l’entreprise pour la faire évoluer vers le monde de demain, en conciliant les forces de la PME avec la performance des grands groupes.

– Et finalement, la clé de voûte : une équipe formée et experte pour mener à bien des chantiers très techniques. Au-delà des clichés liés aux métiers du bâtiment, construire des ouvrages qui vont durer dans le temps en tout confort et en toute sécurité c’est s’appuyer sur de véritables qualifications professionnelles.

En résumé, avoir une tête bien faite pour penser et réaliser des projets que  nous serons fiers de montrer et transmettre à notre tour à nos enfants.

 

C’est à partir de ces fondations que l’on peut bâtir un édifice solide. Cela implique d’avoir des objectifs d ‘entreprise clairs sans toutefois s’interdire la flexibilité et la créativité.

C’est impératif dans un monde toujours en mutation tel que celui du bâtiment.

 

En ce qui me concerne, cela se traduit au quotidien par :

– L’envie de grandir, prudemment et par étape.

– L’adaptation de techniques issues de grands groupes en PME (gestion de l’outillage, des chantiers…) dans l’univers exigeant de la PME et de son quotidien.

– L’intégration de jeunes talents autour de la passion du métier (j’ai rencontré deux jeunes filles que l’on avait dissuadé de faire ce métier car trop féminine ou trop bonne élève !) .

– La diversification progressive et le développement de mon propre réseau.

– Le développement de la complémentarité de nos compétences par la formation et la veille technique

– Une communication efficace et parfois très décalée par rapport aux standards de la profession.

 

Tout ce travail de modelage de l’entreprise nécessite, lui aussi, une construction patiente et structurée.

 

 

Et en cas d’intempéries  ?

 

C’est vrai qu’elles sont fréquentes. Elles peuvent prendre, par exemple, la forme de nouvelles législations ou de contraintes extérieures de différentes natures. Certaines poussent comme de mauvaises herbes et sont de véritables obstacles à dépasser alors que d’autres au contraire sont porteuses de progrès. (cf. O. Torrès et son interview sur 16H44).

Ce qui compte c’est de les identifier, les intégrer et de s’y adapter. Enfin, progresser jour après jour avec l’énergie que vous procure une équipe soudée.

 

 

L’Application 16 h 44 :

 

Ne te laisse pas dicter ta trajectoire par un autre !

  • Garde tes objectifs en tête et suis ton instinct.
  • N’écoute pas le chant des sirènes mais garde le cap.
  • Sois là où tu veux aller et pas là où  les autres veulent que tu sois.
  • N’aie pas peur d’être décalé(e)
  • Construis l’équipe qui te va bien et qui partage tes convictions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.